TENDANCES ET ENJEUX DES EHPAD DÉCRYPTÉS PAR ELIOR SERVICES SANTE

TENDANCES ET ENJEUX DES EHPAD DÉCRYPTÉS PAR ELIOR SERVICES SANTE

11 juil. 2018

Tom Lowe
11 juil. 2018

[Article] Comment accompagner ceux qui aident ? – Conférence SYNERPA 2018

La France compte aujourd’hui 11 millions de proches aidants non professionnels, des Français et Françaises souvent seuls et dépourvus face à la perte d’autonomie de leurs parents. Comment les aider, quel est le rôle des professionnels du Grand Âge à leurs côtés?

La prise de conscience est récente. Le vieillissement de la population, l’allongement de l’espérance de vie et le virage ambulatoire caractérisent les nouvelles préoccupations. La place des aidants non professionnels avait été totalement occultée et c’est la loi ASV (Adaptation de la Société au Vieillissement) qui a mis en lumière ce sujet. Elle donne la priorité à l’accompagnement à domicile afin que les personnes âgées puissent vieillir chez elles dans de bonnes conditions. La loi sur l’extension du don de jours a également éveillé les consciences puisque 14% des salariés en France ont une profession et un proche à prendre en charge. L’appel à la solidarité des collègues est importante, même si cela semble ne pas suffire.

Pour illustrer la question, deux exemples concrets sont exposés :

Sophie Montjotin présente à Lyon, le Projet métropolitain des solidarités qui a été adopté en novembre 2017, et qui s’appuie sur la transversalité des politiques. Un diagnostic territorial de l’état des besoins et de l’offre sur la métropole lyonnaise a été effectué au préalable. En partenariat avec l’ARS et les acteurs associatifs, le projet métropolitain des solidarités propose, parmi 80 actions, l’accompagnement des aidants non professionnels en les orientant dans le maillage territorial.

Avec le soutien de la Fondation France Répit, une maison de répit ouvrira à l’automne prochain, c’est une première en France. La maison accueillera des personnes malades, handicapées et les personnes aidantes. La mise en commun des études faites par la Métropole Lyonnaise, France Répit et l’ARS ont permis de fédérer les acteurs dans une dynamique territoriale pour clarifier l’offre d’aides aux potentiels 160 000 aidants non professionnels. Cartographie des acteurs, recensement, identification des offres, modalités juridiques, financières d’accession à ces offres…tout a été rendu plus lisible. L’ambition de cet immense réseau : avoir un lieu d’accueil,  de première écoute, d’orientation, d’accompagnement, une Maison des Aidants.

Romy Lasserre présente un plan de formation en direction des aidants familiaux mis en place dans 20 EHPAD. « Nos formations ne favorisaient pas la prise en compte de l’aidant, la souffrance des familles quand leur proche entrait en EHPAD », confie Romy Lasserre. Confrontés aux plaintes, parfois à l’agressivité des familles, le constat est tombé : la posture de sachant des EHPAD et le manque de communication avec les familles envenimaient les relations. En réaction, un plan de formations à destination des aidants familiaux a été créé pour leur expliquer le fonctionnement d’un EHPAD, les rendre acteurs, leur donner une nouvelle place. Les relations ont été apaisées. Avec 7 sessions de 2h chacune, les sujets abordés sont divers : maladies Alzheimer, vis ma vie de ma résident en EPHAD, le financement de l’EHPAD, la fin de vie… Prochaine étape : l’évaluation de l’impact de ces formations sur les aidants mais également les équipes.

Annie Vidal salue les deux initiatives : « C’est du terrain que viennent les meilleures innovations et propositions. ». Le parcours de l’aidant est complexe, ses besoins diffèrent tout au long de ce parcours. Au cœur de cet accompagnement, il faut prendre en compte le sens du devoir qui les conduit à devenir aidant familial et toutes les questions qui les submergent : est-ce que je fais bien ? Est-ce que les gestes que je fais sont les bons ? Comment je gère la séparation lors d’un déplacement en EHPAD ?

Le gouvernement « marche » dans cette dynamique avec un projet de loi qui vise un amendement ouvrant droit à la formation aux aidants familiaux salariés ou retraités.

Cet article est extrait du compte-rendu des conférences du 18e congrès du SYNERPA. Pour recevoir le compte-rendu complet, remplissez le formulaire ci-après :

Avec Mathieu Klein, Président du Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle • Annie Vidal, Députée de Seine-Maritime, • Sophie Montjotin, Directrice Développement Solidaire Pôle PA-PH, Métropole de Lyon • Romy Lasserre, Directrice Résidence Péan, ACPPA.

Abonnez vous à notre newsletter mensuelle
Rechercher
Notre sélection
[Article] Les temps forts de la vie en EHPADLa question peut paraître saugrenue : « Il n’y a que des temps forts au sein des EHPAD !...Lire la suite
[Article] Accueil d’un nouveau résident en EHPAD : réussir la rencontre - étape n°1Dans la salle à manger d’un EHPAD, les fauteuils roulants prennent de plus en plus...Lire la suite
Récemment
[Infographie] Le profil des entrants en EHPAD  ...Lire la suite