TENDANCES ET ENJEUX DES EHPAD DÉCRYPTÉS PAR ELIOR SERVICES SANTE

TENDANCES ET ENJEUX DES EHPAD DÉCRYPTÉS PAR ELIOR SERVICES SANTE

31 août 2016

Tom Lowe
31 août 2016

Les avancées des approches non médicamenteuses

150 000 nouveaux patients Alzheimer chaque année : où en sont les approches non médicamenteuses ? Echo Silver fait le point sur 3 méthodes.

Accompagner les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer peut s’avérer compliqué pour les aidants. Le personnel soignant se dit souvent impuissant face à ces patients désorientés, imprévisibles. Pourtant des techniques existent pour éviter les crises, calmer les angoisses et redonner des repères.

"Il est tout à fait possible, avec une formation adéquate, d’accompagner ces personnes de manière douce, souple et créatrice…", explique Annie de Vivie, fondatrice d’agevillage.com. "L’institution doit cependant commencer par adhérer à une certaine vision du malade". Pour Annie de Vivie, il est essentiel de garder à l’esprit que le patient conserve des besoins et des envies bien à lui. Une certaine souplesse dans l’organisation quotidienne peut être bénéfique, comme l’heure des repas. "Le petit-déjeuner est un moment critique. Donné à heure stricte, il peut secouer le sommeil d’un patient qui refusera de manger et donnera dans la journée un accueil défavorable aux soins".

Plusieurs établissements adhérant à cette vision "humaniste" du malade Alzheimer ont choisi de former leurs équipes à des approches non médicamenteuses :

  • la méthode Validation® de Naomi Feil, qui vise à maintenir la communication avec les personnes âgées désorientées en continuant à les inscrire dans la vie ;
  • la méthode Montessori, qui capitalise sur les capacités des personnes et adapte l’environnement afin qu’elles restent autonomes ;
  • la méthode Humanitude ou "Méthodologie de soin Gineste-Marescotti®".


Humanitude réhabilite les personnes âgées dans leur dignité : en lutte contre les soins de force, elle propose 150 techniques de "prendre soin", qui permettent de maintenir le lien, la relation entre êtres humains, entre patients-résidents et personnels de l’établissement. "Une étude menée sur 111 malades a montré qu’Humanitude améliorait le “prendre soin” de 8 personnes sur 10".

Les résultats sont probants : les journées d’hospitalisation diminuent, la consommation de neuroleptiques baisse, les problèmes de santé dus à la grabatisation s’amenuisent et le personnel de soins connaît moins de jours d’absence… Des avancées remarquables pour les patients et les aidants.

 

 

footer LB2019

Abonnez vous à notre newsletter mensuelle
Rechercher
Notre sélection
Le
Le top 6 des articles 2019 d'Echo SilverRetrouvez les meilleurs articles d’ECHO SILVER parus en 2019, et rendez-vous en 2020 pour toujours...Lire la suite
Le
Le top 6 des articles 2018 d'Echo SilverRetrouvez les meilleurs articles d’ECHO SILVER parus en 2018, et rendez-vous en 2019 pour toujours plus...Lire la suite
[Article]
[Article] Les temps forts de la vie en EHPADLa question peut paraître saugrenue : « Il n’y a que des temps forts au sein des EHPAD !...Lire la suite
Récemment
[Livre
[Livre Blanc] De la professionnalisation à la confiance pour le bien-être en EhpadTélécharger gratuitement le livre blanc en remplissant le formulaire ci-dessous : Merci et bonne lecture ! L'équipe...Lire la suite