TENDANCES ET ENJEUX DES EHPAD DÉCRYPTÉS PAR ELIOR SERVICES SANTE

TENDANCES ET ENJEUX DES EHPAD DÉCRYPTÉS PAR ELIOR SERVICES SANTE

31 août 2017

Tom Lowe
31 août 2017

[Article] Rentrée en EHPAD : comment motiver les équipes ?

Les vacances sont finies, les remplaçants de l’été s’effacent pour laisser place aux collaborateurs habituels. Comment remotiver ces derniers à la rentrée ? Retours d’expérience.

« C’est la rentrée, certes, mais pour autant, il n’y a pas vraiment de rupture dans notre secteur », annonce d’emblée Michel Barbé. Il est à la tête des Jardins du Castel à Chateaugiron, une commune d’Ille-et-Vilaine à proximité de Rennes. Son établissement accueille 121 résidents, de plus en plus dépendants. Pour prendre soin d’eux, 80 professionnels à temps plein. « Dans notre métier, poursuit le directeur, la continuité de service est essentielle : c’est du 24/24, sept jours sur sept. Nos pensionnaires ont besoin d’être accompagnés, et bien accompagnés : le résident est au cœur de notre dispositif. »

Mais si la formation est plus que jamais essentielle, l’information - et sa diffusion - tient une place de premier plan. En conséquence, les congés d’été sont étalés, afin qu’il y ait toujours, aux côtés des professionnels recrutés pour la période estivale, des employés qui connaissent parfaitement les pensionnaires et leurs besoins. 

Une rentrée dans la continuité

Dans l’EHPAD de Michel Barbé, le passage de témoin à la rentrée relèverait presque d’une formalité. La raison ? La transmission des informations y est assurée tout au long de l’année, grâce à un système de dossiers informatisés qui consignent, entre autres, les habitudes de vie des résidents. Grâce à cet équipement, un agent remplaçant peut prendre connaissance de toutes les informations nécessaires, et garantir ainsi sécurité et qualité du service rendu. Ce système mobilise bien sûr un peu de temps au quotidien, mais contribue à en faire gagner beaucoup, notamment au moment des congés.

« L’été est un bon cru cette année, se réjouit Michel Barbé : nous n’avons pas eu d’arrêt de travail côté équipes, ni de décès à déplorer parmi nos résidents ». Les collaborateurs de retour lui ont paru détendus, sereins, après trois semaines de congés. Lui-même n’envisage pas la rentrée comme une source de tension, grâce à la solution de continuité mise en place. « Et puis, souligne le directeur, les personnes qui choisissent de travailler en EHPAD aiment leur métier. Aussi ne s’agit-il pas réellement de les remotiver. Nos agents ne reviennent pas à reculons, car leur travail a du sens ».

Relancer l’année

La rentrée, c’est aussi la perspective de renouer avec les projets de l’établissement. Le moment où l’on va approfondir les idées, planifier les actions, en imaginer de nouvelles. Comme des sorties par exemple : « les journées d’un collaborateur ne se résument pas à prodiguer des soins, complète Michel Barbé. L’EHPAD est avant tout un lieu de vie. Nos personnels y travaillent d’ailleurs en tenue civile professionnelle : autrement dit, ils revêtent à leur arrivée et quittent le soir des vêtements qui n’ont rien à voir avec une blouse de service. » La réunion de rentrée se limite en réalité à un bilan de l’été avec les cadres et les responsables de la maintenance et de la cuisine. La période de septembre-octobre marque en revanche la reprise de réunions institutionnelles, telles que les conseils de vie sociale ou les comités techniques d’établissement.

Projets, sorties et formations pour entretenir la flamme

Mais ce n’est pas parce que le personnel est déjà motivé qu’il ne faut pas entretenir la flamme. Les Jardins du Castel misent sur la formation. L’établissement donne également à ceux qui le souhaitent la possibilité d’intervenir dans divers organismes, dans le cadre de journées régionales thématiques, comme par exemple les journées territoriales des soins au centre hospitalier de Rennes. « Une manière efficace de valoriser le travail des équipes et de les impliquer », conclut Michel Barbé.

Et dans les petites structures ?

Eliane Lavocat dirige Le Belvédère, à Caudan dans le Morbihan. Cet établissement de petite taille, qui compte 34 équivalents temps plein pour prendre soin de 50 résidents âgés en moyenne de 86 ans, est presqu’une famille. Mais une famille fragile, qui compte même quelques centenaires : le travail n’est pas toujours facile pour les agents hôteliers, les aides-soignants ou les infirmiers ! À leur retour de vacances – nécessaires - la directrice laisse à ses collaborateurs un petit temps d’atterrissage. Mais ces derniers se ré-impliquent d’eux-mêmes très vite, constate-t-elle ; par exemple, en s’inquiétant de l’évolution de l’état de santé de tel ou tel pensionnaire qu’ils avaient pu quitter en mauvaise forme. Certains appellent la résidence la veille de leur retour, pour vérifier qu’il n’y a pas eu de changement dans leur planning, comme un rituel de pré-rentrée.

En matière de santé et de dépendance, il n’y pas vraiment de pause pour cette directrice, qui était d’ailleurs présente cet été. « On doit sans cesse s’adapter, chercher des axes d’amélioration. Ainsi, en juillet, il a fallu faire face à une alerte sanitaire à propos des sécuri-draps. Les pouvoirs publics ayant demandé l’arrêt de ce dispositif, nous avons travaillé quinze jours durant sur la question de la contention et listé notamment les personnes concernées (atteintes de troubles d’Alzheimer). » Ces travaux de réflexion auxquels chacun est associé en fonction de ses compétences constituent autant d’occasions de reconnaître le travail des employés et de les impliquer tout au long de l’année. Et quand tout le monde sera rentré, la directrice va pouvoir enfin prendre à son tour quelques jours de vacances…

Article proposé par Laurent Starski, expert en hôtellerie de santé, rédigé par Elisabeth Torrès pour Echo Silver.

 

footer LB2019

Abonnez vous à notre newsletter mensuelle
Rechercher
Notre sélection
Le
Le top 6 des articles 2018 d'Echo SilverRetrouvez les meilleurs articles d’ECHO SILVER parus en 2018, et rendez-vous en 2019 pour toujours plus...Lire la suite
[Article]
[Article] Les temps forts de la vie en EHPADLa question peut paraître saugrenue : « Il n’y a que des temps forts au sein des EHPAD !...Lire la suite
[Article]
[Article] Accueil d’un nouveau résident en EHPAD : réussir la rencontre - étape n°1Dans la salle à manger d’un EHPAD, les fauteuils roulants prennent de plus en plus...Lire la suite
Récemment
[Article]
[Article] Depuis plus de cinquante ans, les EHPAD souffrent de relégationPlus de maintien à domicile contre moins de moyens en Ehpad et moins d’hospitalisations en...Lire la suite